Rechercher dans ce blogue

lundi 5 août 2013

La règle d'or, selon Isocrate (Ve-IVe siècle av. J.C.)


La règle d'or (« ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fissent. ») n'est en rien l'apanage des religions (judaïsme, christianisme, islam, hindouisme, etc.).

En effet, le grec Isocrate (436-338 av. J.C.), né dans le dème d'Erchia, en Attique, fondateur d'une école de rhétorique célèbre, et dont Platon affirme dans son Phèdre qu' « il me semble supérieur à Lysias pour l’éloquence », déclarait dans Νικόκλης ἢ Κύπριοι (Nikoklès è Kuprioi - Nicoclès à ses sujets) :

(…) Τοιούτους εἶναι χρὴ περὶ τοὺς ἄλλους, οἷόν περ ἐμὲ περὶ ὑμᾶς ἀξιοῦτε γίγνεσθαι.

(…) Soyez pour les autres ce que vous désirez que je sois pour vous. (Chapitre 12, §. 49)


(...) Ἃ πάσχοντες ὑφ' ἑτέρων ὀργίζεσθε, ταῦτα τοὺς ἄλλους μὴ ποιεῖτε.

(...) Ne faites point éprouver aux autres ce qui, de leur part, excite votre colère. (Chapitre 13, §. 61)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire